communique de presse gratuit

>
> Noms de domaine, boycott des point SO

Noms de domaine, boycott des point SO



Noms de domaine, boycott des point SO

Alors que toutes les sociétés d’enregistrement de noms de domaine nous annoncent ces derniers jours le lancement imminent de la nouvelle extension révolutionnaire point SO, il nous a semblé important de faire un point sur la situation.

Rappelons tout de même que les registrars basent, leurs business sur la vente de noms de domaine. Pour certains, exclusivement, pour d’autres (de plus en plus) sur la revente parallèle de services d’hébergement et éventuellement de divers services annexes (téléphonie, protections diverses, email, ...).Jusque là, rien à dire !

Les registrars ont eu beaucoup de travail ces dernières années, lors des phases d’évangélisation du public et des entreprises à l’Internet. Aussi, il faut reconnaitre que même si la marge de progression sur la vente des noms de domaine reste importante, elle s’amenuise petit à petit, puisque les registrars sont de plus en plus nombreux, mais surtout parce que par définition, ils ne peuvent plus compter que sur les acteurs de web en devenir pour écouler la denrée rare.

A ce stade certains registrars jouent alors à fond la carte du sécuritaire et cherchent à revendre la peur à leur clients, possédant déjà 1, 2 voir des dizaines de noms de domaine. La démarche est simple, on leur conseille d’enregistrer leur "marque" dans toutes les extensions existantes pour ne pas se faire détourner celle-ci par de méchants opportunistes. Les points com, net, org, info, fr. Mais aussi les centaines d’extensions que nous appellerons exotiques : les points tv, co, cm, ru, fm etc ....

Les extensions exotiques, le cœur d’un business déplorable !

Alors qu’est ce que c’est que ces "extensions exotiques" dont vous n’avez jamais entendu parler et que pourtant vous croisez de temps en temps ?

Il s’agit en fait des extensions nationales, correspondant dans notre cas au point fr, ou pour la Belgique au point be, pour la Colombie au point co ...

On comprend rapidement avec ces deux lignes d’explication concernant les extensions nationales, qu’elles sont par définition adaptées à un marché national particulier, à des pays !
Certaines d’entre elles d’ailleurs ont des modalités d’enregistrement très restrictives afin de limiter, le plus souvent, leur accession aux ressortissants nationaux. D’autres par contre décident d’ouvrir totalement les enregistrements et cette démarche n’a d’autre intérêt que celui purement financier.
C’est donc le cas de dizaines d’extensions nationales de tous les continents. Et c’est pour cela que vous pouvez régulièrement croiser un point TV des iles Tuvalu, un point DJ de Djibouti, un point CM du Cameroun, point CO de Colombie ....

Comme dit plus haut, le cahier des charges de ces extensions, les ouvre à tous pour l’enregistrement, donc en soi il n’y a pas d’entourloupe ! Les registrars ne font que vendre ce qui est vendable ! S’il existe des choses légalement douteuses dans ce business, il faut reconnaitre que là, pour le coup, on est OK.

Alors c’est quoi le problème ?

Le problème c’est qu’on nous prend pour des cons et que nous subissons du mensonge marketing organisé.

Il est très rare qu’on nous revende un point TV comme l’extension des iles Tuvalu, un point CO comme celle de la Colombie ! Non on nous les revend clairement comme des extensions originales et adaptées à de nouveaux besoins et patati et patata ... et ça marche !!!! les registrars et le registry (organisme qui gère l’extension) s’enrichissent !!!

Une des dernière réussite en date fût le point CO. En quelques mois il s’en est écoulé près d’un million ! A près de 20 euros (mini) pièce. Ce qui est gênant c’est que d’une part on trompe les acheteurs en leur disant que c’est une nouvelle extension révolutionnaire qui vient prendre le relais du légendaire point COM quasi épuisé, qu’elle correspond aux sites COmmerciaux, COmmunautaires, COrporate .... et j’en passe des meilleures ! Au delà de cette "petite" tromperie marketing, on ne dit pas que les extensions nationales n’ont pas vocation technique à être utilisées ailleurs que dans leur espace géographique. Sur ce point, toutes proportions restent gardées et l’objectif n’est pas de soulever la polémique mais disons que globalement le pape du web, Google, positionne moins bien (voir très mal, voir pas du tout) dans ses résultats de recherche les extensions autres que les génériques (com, org, net ...) et celles appropriées à leur territoires respectifs, ce qui au niveau de la pertinence des résultats a du sens ! Bref, vous achetez ce type de domaine, vous faites un site et dans deux ans vous devrez changer, acheter un com, net, org ou l’extension de votre pays, c’est comme ça ! Les registrars le savent, mais n’ont aucun intérêt à vous le dire, au contraire.

Le point SO

Alors le bon business du jour c’est le point SO de la Somalie, qui ouvre dans trois jours.

Les vautours (excusez moi du peu) sont déjà aux aguets et vous présentent en grande pompe la nouvelle extension révolutionnaire, le point SO, la superbe nouvelle extension pour votre SOciété, correspondant à toutes les SOlutions, mieux encore si vous êtes du Sud-Ouest .... et imaginez que tous les registrars, dans tous les pays, tels les charlatans d’antan nous en sortent des vertes et des pas mures de la sorte !!

Alors pourquoi pousser une gueulante aujourd’hui, ça ne date pas d’hier ?

trop c’est trop, on se fout de notre poire d’un côté et d’un autre notons tout de même qu’on prive les peuples d’une manne financière qui leur revient de droit ! Vous croyez que les colombiens ont touchés des sous ou que les hôpitaux seront rénovés à Bogota ?? Que nenni, le gouvernement revend l’exploitation du filon à des firmes Yankee, comme pour les mines !

Pour le SO c’est la même, le registry est une boite japonaise fondée en juillet 2009 : GMO Registry, qui rafle la mise
Avant ça à la sortie du point SO en 1997 c’était une boite américaine, Monolith Innovation, qui propose des mails gratuits qui avait hérité de sa gestion. En 13 ans aucun nom de domaine n’a pu être créé !!

Aujourd’hui GMO spécialiste de l’entourloupe, euh du marketing sur les noms de domaine, s’apprête à indécemment s’enrichir, tout comme ses prescripteurs, les registrars, tout ça sur le dos des Somaliens qui pour le coup restent sous la houlette des tribunaux islamiques dans une quasi dictature.

Bref, pour tout cela nous appelons au boycott du point SO. Merci de faire circuler ....



Voir en ligne En savoir plus à propos du point so : www.mailclub.info/?j-3-pour-l-ouverture-des-so,1412